14 femmes et leurs familles ont largement bénéficié de la générosité du Tara Funds. Voici quelques-unes de leurs histoires:

S est dans la mi-trentaine et était enceinte quand elle a été diagnostiquée avec un cancer du col de l’utérus avancé. Elle a commencé une chimiothérapie pendant sa grossesse avec un plan pour accoucher prématurément, afin que son traitement puisse se poursuivre.

S est marié et a trois enfants. Son mari est un ouvrier d'usine, mais à cette époque, lui aussi était en congé de maladie. Avant son diagnostic, S a travaillé dans l'industrie des services. Cette famille n'a pas été en mesure de répondre aux dépenses régulières de leur ménage.

Nos fonds leur ont accordé 2 000 $ pour apporter de l’aide avec les versements hypothécaires, les frais de transport vers et depuis l'hôpital ainsi que les frais généraux d'un ménage pendant son traitement.

R est dans la vingtaine. Elle devait être traitée avec la chimiothérapie et la radiothérapie, mais venait tout juste d’être mariée et n'avait pas encore d'enfants. Ses ovaires ont été chirurgicalement transposés pour les protéger contre le rayonnement. Elle a subi la récolte des œufs et la congélation des embryons (un processus coûteux) dans l'espoir d'avoir des enfants dans le futur.

R et son mari travaillent dans l'industrie de l'hospitalité et gagnaient des salaires modestes. R ne peut pas travailler maintenant et même avec les prestations de l’assurances-emploi, le revenu de leur ménage se trouve diminué. Elle vit à l'extérieur de la ville et au cours de ses cinq semaines de radiothérapie / chimiothérapie, elle a dû vivre seule en ville afin que son mari puisse continuer à travailler.

Nous avons accordé un don financier de 1000 $ à cette patiente pour aider à couvrir a) son salaire perdu pendant qu’elle était sur l’assurance-emploi, b) une partie du coût de la récolte des œufs, c) le transport vers et à partir de son village natal lorsqu’elle pouvait quitter la ville, et d) une partie de ses frais de logement durant son traitement.

L est dans la mi- trentaine et a subi un traitement de chimiothérapie et de radiothérapie pour le cancer du col de l’utérus. L est mariée et a deux jeunes enfants. Avant son diagnostic, elle a travaillé à temps partiel dans un magasin de détail (donc n'a pas d'avantages ni de congés de maladie) et a essayé d'être avec ses enfants autant que possible.

L et sa famille ont connu un stress financier important en raison de sa maladie. Elle était incapable de travailler pendant son traitement et ils dépendaient exclusivement des revenus modestes de son conjoint qui travaillait dans une usine. Nous avons rempli sa demande juste avant Noël et le don de 1 200 $ a permis d’aider la patiente à payer le prêt hypothécaire et à permis d’avoir des fonds supplémentaires pour acheter des cadeaux pour ses enfants pour Noël.

J est mère de deux enfants, célibataire, et en début de la quarantaine. Elle vit à l'extérieur de la ville. Au cours de sa chimiothérapie et de sa radiothérapie pour le cancer du col de l’utérus, elle est restée à l'hôpital, et retournait à la maison durant la fin de semaine. Lorsqu’elle était en ville, son fils cadet vivait à la maison de sa gardienne.

Avant cette maladie, J travaillait dans une usine. Puisqu’elle était devenue incapable de travailler pendant le traitement, elle a dû utiliser les prestations de l'assurance-emploi. Son soutien envers ses enfants n’était pas constant. Au cours de cette période très stressante, nous avons sollicité au fonds un paiement de 1 600 $ pour l’aider à payer le loyer et d’autres dépenses du ménage pendant qu'elle reçoit un revenu considérablement réduit.

S est marié, est en début de la quarantaine et vit dans sa maison avec son conjoint et ses deux enfants préadolescents. Elle a un cancer du col de l’utérus à un stade avancé. Ils ont un très grand réseau de soutien d'amis et de famille et les enfants ont reçu de très bons soins.

Au cours de sa longue admission à l'hôpital, son conjoint était là tous les jours, ce qui a entrainé une réduction significative des revenus. S est également en congé de maladie et n'a reçu aucun payement en attendantque l’assurance-emploi et prestations de maladie commencent. Nous avons recommandé un don financier de 1 700 $ pour cette patiente pour aider à payer leur prêt hypothécaire et pour aider avec les coûts très élevés de stationnement au cours de son admission à l’hôpital.

J est dans la trentaine, est mariée et a eu deux très jeunes enfants lorsqu’elle avait fait cinq semaines de chimiothérapie / radiothérapie pour le cancer du col de l’utérus Elle et sa famille vivent dans une maison hypothéquée qui est à une distance considérable à l'extérieur de la ville. Elle était une travailleuse autonome, mais n'a pas été en mesure de poursuivre son travail pendant son traitement. Elle n'avait pas d'avantages.

En raison de son traitement contre le cancer et de son incapacité à gagner un revenu, il était difficile de répondre à leurs paiements hypothécaires mensuels ainsi que toutes les dépenses régulières pour maintenir une maison. Nous avons recommandé que la « Tara Fund » leur fournisse un don financier de 1 400 $, ce qui leur a aidé à repayer le prêt hypothécaire.

Merci pour tout ce que vous avez fait pour aider ces femmes et de leurs familles pendant ces temps difficiles.