Il existe actuellement deux vaccins qui protègent contre le VPH. Ce sont Gardasil9 et Cervarix. Cervarix est seulement pour les femmes. 

  • Gardasil9 est conçu pour protéger contre 9 différents types de VPH.
    • VPH types 12, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 qui causent le cancer du col de l'utérus
    • VPH types 16, 18, 31, 33, 45, 52, 58 qui causent les cancers de la vulve et du vagin
    • VPH types 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 qui causent le cancer anal
    • VPH types 6 and 11 qui causent les verrues génitales
    • VPH types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 qui causent des lésions anales anormales et précancéreuses 
    • VPH types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 and 58 qui causent des lésions anormales et précancéreuses au niveau du col de l'utérus, du vagin et de la vulve 
  • Cervarix est conçu pour protéger contre les  VPH de types 16 et 18. Il aide également à protéger les femmes entre 10 et 25 ans contre les conditions précancéreuses et les cancers du col de l'utérus.

Les deux vaccins sont autorisés au Canada.

Le vaccin contre le VPH fonctionne mieux s'il est administré avant qu'une personne n'entre en contact avec le VPH, car le virus est transmis par contact sexuel, peau à peau, sous la taille, même sans pénétration, avec les doigts, la bouche ou d'autres parties du corps, et les condoms ne protègent pas complètement les personnes de donner/obtenir ce virus car le condom ne couvre que la longueur du pénis et il y a encore d'autres parties sous la taille qui auront un contact direct peau-peau. Pour être clair, une personne entre en contact avec ce virus lorsqu'elle utilise sa bouche, ses mains ou ses doigts en dessous de la taille d'un partenaire. Comme mentionné précédemment, cela inclut également le fait de mettre un pénis ou un objet dans un vagin ou un anus, et de se frotter l'un contre l'autre avec un contact peau à peau sous la taille même sans pénétration.

En termes pratiques, le moyen le plus simple et le plus efficace d'atteindre tout le monde est que les filles et les garçons soient vaccinés avant d'être sexuellement actifs. Au Canada, les programmes de vaccination contre le VPH sont mis en place pour les filles et les garçons dans les écoles entre la 5e et la 8e année selon la province. 

Les vaccins sont administrés par injection dans le muscle, habituellement dans la partie supérieur du bras. Deux doses distinctes sont nécessaires. La deuxième dose devrait être administrée à un moment entre six et douze mois après la première dose, mais elle peut être administrée jusqu'à 24 mois après.

Il existe des preuves que les vaccins contre le VPH fournissent une protection croisée pour d'autres types de VPH, ce qui peut signifier qu'il a un niveau de protection plus élevé qu'on aurait pensé [1] [2] [3]. Les recherches indiquent que le vaccin contre le VPH pourrait prévenir les deux tiers des cancers du col de l'utérus chez les femmes de moins de 30 ans d'ici 2025, mais seulement si l'absorption de la vaccination contre le VPH était de 80% [4].


Références

  1. Wheeler C. et al., 2009. The Impact of Quadrivalent Human Papillomavirus (HPV; Types 6, 11, 16, and 18) L1 Virus-Like Particle Vaccine on Infection and Disease Due to Oncogenic Nonvaccine HPV Types in Sexually Active Women Aged 16-26 Years. J Infect Dis, 199(7), 936-44.
  2. Szarewski A. 2008. HPV vaccines: peering through the fog. Journal of Family planning and Reproductive Health Care 34(4), 207-209.
  3. Malagon T. et al., 2012. Cross-proective efficacy of two human papillomvirus vaccines: a systematic review and meta-analysis. The Lancet Infectious Diseases 12, 781-789.
  4. Cuzick J, Castanon A, and Sasieni P. 2010. Predicted impact of vaccination against human papillomavirus 16/18 on cancer incidence and cervical abnormalities in women aged 20–29 in the UK. British Journal of Cancer 102, 933-939.

"The Vaccines ." Jo's Cervical Cancer Trust. N.p., 19 Aug. 2013. Web. 02 Mar. 2015.