Il n'y a pas de traitement pour une infection au VPH puisque d'habitude le système immunitaire du corps va éliminer l'infection. Cependant une infection persistante du VPH d’un type à haut risque peut conduire à des anomalies du col utérin et augmenter le risque de développer un cancer du col utérin. Les résultats d'un test VPH associé à la cytologie du dépistage du col utérin (examen des cellules sous un microscope) permettent un suivi plus rapide des personnes qui sont à risque de développer un cancer du col utérin, et de réassurer les personnes qui sont peu à risque. Le test peut également réduire le nombre de rendez-vous et les coloscopies de dépistage inutiles chez les femmes qui obtiennent des résultats de cytologies cervicales légers ou modérés ou qui ont été traités pour des cellules anormales. Si vous êtes intéressé(e)s à obtenir un test VPH, demandez à votre médecin afin d’en obtenir un lors de votre prochain test Pap. Le test VPH est réalisé en utilisant le même échantillon de cellules prélevées au cours d'un test de dépistage du col utérin. Dans le laboratoire, les cellules sont ensuite analysées pour l'infection au VPH. Pour plus de détails sur les faits concernant le VPH, s'il vous plaît visitez Faits sur le VPH.


"Is There a Test for an HPV Infection." Jo's Cervical Cancer Trust. N.p., 19 Aug. 2013. Web. 02 Mar. 2015.